dimanche 6 décembre 2009

L'infidèle

Parfois, il arrive qu'on fasse des choses dont on ne se sent pas très fière. Même en tant que Grande Greluche. Ça vient sans prévenir, on ne s'en serait jamais crue capable, on pensait que ça n'arrivait qu'aux autres, on s'en indignait pour peu qu'on nous en parle... On jurait de ne jamais passer par là. On était convaincue. Et quand ça arrive, on peine à y croire.

Je pourrais dire que ce n'est pas de ma faute, que cette entrée en master, les évènements qui s'enchaînent, cette vie où tout arrive d'un coup m'ont prise de court. Que je ne maîtrisais plus grand chose, que tout est allé si vite... Que je n'ai rien vu venir. Que quelque part, je me suis sentie piégée. Je pourrais même finir par dire qu'on m'a forcée la main...
J'ai essayé de résister. D'être forte, de ne pas y penser, de rester rebelle dans mon obstination de fidélité.

Mais ça ne servirait à rien, puisque le mal est fait.
J'ai flanchée.
J'ai été faible, pire, je me suis montrée lâche.
Je l'ai fait.

Oui, je vous ai trompés.
Et puisque j'ai décidé de tout vous dire, c'est que vous pourrez aller voir l'Autre, ce blog d'actu "dont vous choisirez un sujet" que j'alimente en cachette, au lieu de me consacrer à vous...
Et maintenant, vient le temps de la question fatidique, celle qui fait mal et qui tord le ventre, mais qui s'impose, inévitable, cruelle :

On continue, ou vous voulez plus de moi ?

tears

(Le mascara, outil indispensable de l'Infidèle,
donnera à son discours le relief pathétique
que les tragédiens grecs avaient déjà mis au point avant elle)

Posté par Polate à 21:32 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur L'infidèle

    Flagrant délit !

    Enfin, je la tiens ma preuve ! Vous le dites vous-même : vous êtes une Infidèle. Et vos larmes de crocodile ne changeront rien à l'affaire.

    Dussiez-vous prendre la Ligne 6 pour vous enfuir, croyez-le bien : vous êtes cuite. Au futur propre comme au figuré présent.

    [Rires terrifiants et plus si affinités]

    Posté par L'Inquisiteur, mardi 8 décembre 2009 à 07:55 | | Répondre
  • Oui mais.

    Quand tu dis "cuite", tu veux dire cuite comment, au juste ?
    Non, parce que cuite comme un pop corn, par exemple, ça voudrait dire gonflée.
    Cuite comme une crêpe, toute retournée.
    Cuite comme un sushis, pas tellement cuite.
    Cuite comme un poulet, grillée.
    Cuite comme une pâte, al dente.
    Cuite comme une pomme au four, dorée.
    Cuite comme un oeuf, à plat.
    Cuite comme un steack, à cheval.
    Ou bleue.
    Ou saignante.
    Ou à point.

    ...


    Alors bon.

    Posté par Grande Greluche, mercredi 9 décembre 2009 à 18:48 | | Répondre
  • Mais ! Mais !

    C'est pas comme s'il y avait réellement un terminus "fatal" aux métros... Les rames ne s'autodétruisent pas, ou passent dans des dimensions parallèles (quoi que) à chaque Terminus. Elles reviennent dans l'autre sens, et repassent régulièrement. (Sinon imaginez le prix des tickets de métro que la ratp ferait payer pour acheter des rames tout le temps !)

    Bon sinon, la ligne 6... le 6è jour... de la 6è semaine... à ta place, j'ferais attention et jprendrais mon appareil photo au cas où des dessins diaboliques apparaitraient sur les murs des arrêts...

    Fidèlement,

    Posté par Lys, mercredi 9 décembre 2009 à 21:28 | | Répondre
  • Non mais !

    Décidément... je vous ai dit bientôt cuite et vous ne m'avez pas cru. C'est fâcheux !

    Pour vous préciser la cuisson, chère experte, je placerai le bûcher sur la fonction «pyrolyse». Je reconnais volontiers que c'est un total manque de goût vis-à-vis des invités mais, hélas, je ne connais pas d'autres recettes avec pour ingrédient une sorcière et un tas de bois... sauf peut-être «Sorcière au supplice des dix mille cure-dents» qu'un frère asiatique adorait pratiquer (mais cela prenait des jours entiers à préparer, principalement pour tailler des cure-dents).

    Quant à Dame Lys, serait-ce une consoeur toute aussi criminelle que vous ? Serais-je tombé sur un convent ?

    Posté par L'Inquisiteur, dimanche 13 décembre 2009 à 10:35 | | Répondre
Nouveau commentaire